Geremi

Geremi Njitap, parcours modeste d’un Lion infatigable

Actuel président du Syndicat national des footballeurs camerounais (SYNAFOC), Geremi Sorele Fotso Njitap est un ancien international camerounais. L’ancien milieu de terrain des Lions Indomptables, né le 20 décembre 1978 à Yoko, a fait les beaux jours non seulement de l’équipe de l’équipe nationale, mais aussi des différents clubs où il est passé tout au long de sa carrière. De 1996 à 2011, le Lion infatigable s’est révélé au monde entier à travers son talent. Son parcours et son histoire méritent d’être retracés.

Geremi Njitap Cameroon, Real Madrid FC
Geremi Njitap Cameroon & Real Madrid FC Republic Of Ireland V Japan Niigata Stadium

Débuts timides au Cerro Porteno, sur les radars à Genclerbirligi SK 

Geremi Njitap a véritablement commencé sa carrière professionnelle dans le club paraguayen Cerro Porteno en 1996. Mais avant de filer pour l’Amérique du sud, il passe une année de formation au Racing Bafoussam entre 1995-1996 où il remporte la Coupe du Cameroun. C’est après avoir brillé de mille feux dans ce club au pays, qu’il prend la direction du Paraguay pour débuter son aventure en pro. Le joueur qu’on surnomme le géomètre, au bout de six mois, dispute six matchs et marque zéro but avec Cerro Porteno. En 1997, il débarque du côté de Genclerbirligi SK en Turquie. Sous les couleurs du club turc, Njitap marque neuf buts en 57 matchs en deux saisons. Le jeune milieu de terrain polyvalent à l’époque, se révèle ainsi au monde. Cette performance, le camerounais le doit en partie à l’un de ses coéquipiers à l’époque, Umit Ozat. « Umit Ozat qui était mon coéquipier à l’époque, m’a montré de l’intérèt comme son frère. J’ai vu un grand soutien pour m’habituer à Genclerbirligi et réussir. », a-t-il affirmé. La belle saison de Geremi Njitap en 1998-1999 avec le club turc a tapé dans l’œil des recruteurs du Real Madrid. Son transfert dans le club espagnol a lieu à l’été 1999.

Une réussite sans saveur pour Geremi Njitap au Real Madrid   

Voir Geremi Njitap jouer au Real Madrid à l’époque n’était pas envisageable. Surtout vers la fin des années 90, période au cours de laquelle le projet de construction d’une équipe galactique a commencé au sein de la Casa Blanca. Pourtant, le natif de Yoko, du haut de ses 21 ans, rejoint cette équipe madrilène lors du mercato d’été 1999 contre un chèque de 5 millions d’euros pour une durée de 4 ans. Jeune milieu de terrain dans la cour des grands composée entre autres de Christian Karembeu, Clarence Seedorf, Guti, Fernando Redondo, beaucoup de questions se posaient sur la réussite du Lion indomptable au Real. Finalement, l’indomptable a belle et bien eu sa place dans l’effectif de Vicente Del Bosque qui dirigeait l’équipe. En trois saisons, l’infatigable milieu de terrain dispute un total de 108 matchs et marque deux buts. Sa toute première réalisation sous les couleurs merengue, il l’inscrit lors de la Coupe du monde des clubs en 2000. Njitap inscrit son deuxième but au Real en Ligue des champions face au Bayern Munich en 2002.

Njitap Real

En 2001, le « géomètre » camerounais remporte la Liga avec la Casa Blanca. Une année avant, il remporte sa toute première Ligue des champions de l’UEFA et une seconde, toujours avec le Real Madrid en 2002. Malheureusement, il ne participe pas aux deux finales de la Coupe aux grandes oreilles décrochées par le club madrilène, car n’étant pas le choix idéal de Vicente Del Bosque pour la circonstance. Ce dernier appréciait pourtant très bien le joueur pour sa conduite et son sens de dévouement, au même titre que McMananman, coéquipier de l’ex-international camerounais.

Pour le technicien espagnol, ils étaient « deux leaders spontanés. Ils ne se plaignaient jamais de rien, ils transmettaient toujours des choses positives, ils étaient humbles, ils ne se fâchaient pas. Quand ils s’asseyaient à table, les autres savaient qu’ils étaient des patrons. », a-t-il confié.

Poussé vers la sortie à une époque où les Galactiques font rage, Geremi Njitap a passé sa dernière saison au Real Madrid en prêt du côté de Middlesbrough en Angleterre. Au cours de la saison 2002-2003, il marque 7 buts en 37 matchs. Son mental de guerrier, toujours prêt à en découdre avec n’importe quel adversaire en face, a séduit Chelsea qui s’attache de ses services car le Real Madrid ne l’a pas prolongé à la fin de son bail. 

Real Madrid

De pleins pieds dans un nouveau projet à Chelsea mais n’arrive pas à s’imposer 

En juillet 2003, Chelsea recrute Geremi Njitap pour 6,9 millions d’euros, soit environ 12 millions de Livres Sterling. Le Lion indomptable signe un contrat de quatre saisons comme au Real Madrid. Il retrouve ainsi un club très ambitieux en Premier League, entre temps acheté par le milliardaire russe Roman Abramovitch. Sous les ordres de José Mourinho, il n’a pas été privilégié. Pour le Special One, Njitap est mieux dans un registre de remplaçant.

Geremi Chelsea

« Dans mon équipe, j’aime avoir Geremi sur le banc parce que c’est un joueur discret prêt à aider, prêt à se battre pour l’équipe, prêt à faire le travail que je veux qu’il fasse. Si j’ai besoin de lui pour jouer l’arrière droit, il peut l’arrière droit. Si j’ai besoin de lui pour jouer ailier droit, il peut jouer ailier droit. Si j’ai besoin qu’il prenne un homme et le marque hors de jeu, il le fait. », a-t-il déclaré.

Néanmoins, le technicien portugais l’a utilisé à bon escient jusqu’au point où il finit par porter le manteau de « Joker de luxe » au sein des Blues. En 107 matchs, il marque quatre buts. C’est avec le club de Londres que Geremi Njitap a remporté la majorité de ses titres en club. Il remporte la Premier League à deux reprises avec Chelsea en 2005 et 2006, le Community Shield en 2005, la Coupe d’Angleterre et la Coupe de la Ligue anglaise en 2007.

 Des passages rapides à Newcastle United, MKE Ankaragucu et AEL Larissa

Après Chelsea, Geremi Njitap poursuit toujours sa carrière en Angleterre. Il signe à Newcastle United en 2007 pour deux ans. Sam Allardyce, entre-temps l’entraîneur des Magpies, lui fait confiance en lui confiant le brassard de capitaine. « Il prêche par exemple, aussi bien sur ou en dehors du terrain, et il est un communicateur hors-pair puisqu’il s’exprime en anglais, en francais et en espagnol. », a affirmé le technicien anglais. Mais quelques mois après, il a perdu le capitanat suite à l’arrivée du nouveau bénéficiaire Michael Owen en janvier 2008. Au bout de deux ans et demi avec Newcastle, Njitap a joué 57 matchs et marqué trois buts. A l’intersaison, il repart en Turquie, précisément à Ankaragucu pour y passer 18 mois. Une période au cours de laquelle le Lion indomptable joue 12 matchs et n’inscrit que deux buts. Son contrat est résilié après huit mois et il profite pour se frayer un autre chemin pour aller en Grèce, à l’AEL Larissa où il signe pour deux saisons. Le trentenaire à l’époque, a disputé 11 matchs avec le club grec et n’a marqué le moindre but. Comme en Turquie, Njitap ne termine pas son bail. Le 12 janvier 2011, la direction d’AEL Larissa résilie son contrat parce qu’il n’était plus trop impliqué dans le système de jeu du club.

Une carrière dorée chez les Lions indomptables 

Le parcours de Geremi Njitap en équipe nationale du Cameroun a été subliminal. De ses débuts en 1996 jusqu’en 2010, le géomètre comme on le surnomme, s’est donné corps et âme dans l’ombre pour porter plus haut l’étendard des Lions indomptables dans les années 2000. Avant de valider son entrée dans la cour des grands en 1996, Njitap a d’abord remporté la CAN junior un an avant. Il dispute son premier match avec la sélection sénior face à la Guinée en octobre 1996. Il participe aux éliminatoires de la Coupe du monde 1998 en disputant quatre des six rencontres. Au final, le Cameroun s’est qualifié pour la compétition mais malheureusement, il n’est pas sélectionné par le technicien français Claude Leroy pour prendre part à la compétition. Son étoile commence par briller au début des années 2000 chez les Lions indomptables. Précisément en 2000, il a été pour beaucoup dans le sacre du Cameroun, non seulement à la CAN, mais aussi lors des Jeux Olympiques.

Geremi

Avec beaucoup plus d’expériences, il réalise le même exploit avec les Lions indomptables en 2002. Un an après, le milieu de terrain infatigable dispute la finale de la Coupe de la confédération avec les Lions indomptables, un match perdu (1-0) face à la France à l’époque. Cinq ans plus tard, en 2008, Njitap a encore disputé une finale avec le Cameroun en Coupe d’Afrique des Nations, un match encore perdu (1-0) face aux égyptiens. Sa toute dernière compétition disputée avec l’équipe nationale du Cameroun est le Mondial 2010 où le Cameroun n’a pas pu franchir le premier tour. En 14 ans de carrière internationale, le milieu de terrain polyvalent a disputé 118 matchs et inscrit 13 buts. Il fait partie des légendes qui comptent le plus grand nombre de sélections en équipe nationale.  Geremi Njitap est connu pour sa réticence à mettre la main dans la poche pour aider financièrement ses concitoyens, contrairement à son ancien coéquipier Samuel Eto’o. Mais cela ne semble pas déranger le natif de Yoko qui assume pleinement ce statut d’avare.

« Je n’ai plus envie que les gens me dérangent sur ma page. Je ne suis pas un bon samaritain comme Samuel Eto’o. Lui c’est lui, moi c’est moi. Je n’ai pas souffert pendant des années pour sauver le monde entier. Ma propre famille même se plaint de moi et ça m’est égal. », a-t-il fait savoir.

Palmares en Club 

  • Vainqueur de la Coupe du Cameroun avec le Racing Bafoussam en 1996
  • Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid en 2000 et 2002
  • Champion d’Espagne avec le Real Madrid en 2001
  • Champion d’Angleterre avec Chelsea en 2005 et 2006
  • Vainqueur du Community Shield avec Chelsea en 2005
  • Vainqueur de la Coupe d’Angleterre avec Chelsea en 2007
  • Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise avec Chelsea en 2007 

Palmares en selection 

  • Vainqueur de la CAN Junior en 1995
  • Vainqueur de la CAN en 2000 et 2002
  • Vainqueur des Jeux Olympiques en 2000
  • Finaliste de la Coupe de la confédération en 2003
  • Finaliste de la CAN en 2008

Tableau des performances 

Années de performancesClubNombre de matchsNombre de buts
1996-1997Cerro Porteno0600
1997-1999Genclerbirligi SK5709
1999-2003Real Madrid CF10803
2002-2003Middlesbrough FC3407
2003-2007Chelsea10704
2007-2009Newcastle United5403
2010MKE Ankaragucu1202
2010-2011AEL Larissa1100
1996-2010Cameroun118 13

Total: 507 Matchs 41 buts

Tableaux des transferts et salaires

Club de ProvenanceNouveau clubPrix transfertMontant salaire
Racing BafoussamCerro PortenoTransfert Libre 
Cerro PortenoGenclerbirligiTransfert Libre 
GenclerbirligiReal Madrid5 M d’euros 
Real MadridMiddlesbrough FCPrêt 
Middlesbrough FCChelsea FC6,9 M d’euros 
Chelsea FCNewcastle UnitedTransfert Libre 
Newcastle UnitedMKE AnkaragucuTransfert Libre 
MKE AnkaragucuAEL LarissaTransfert Libre 

Laisser un commentaire