Eto'o

Portrait de Samuel Eto’o

Actuel président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o fait incontestablement partie des grands noms du football africain. L’ex international camerounais a connu de grands succès en Afrique, mais également sur le vieux continent. Prestations XXL, palmarès exceptionnel, l’attaquant camerounais a réalisé une carrière mémorable et inscrit son nom dans la légende de l’histoire du football.

Eto_Barcelona

Biographie de Samuel Eto’o

Samuel Eto’o voit le jour à Nkon, au Cameroun le 10 mars 1981. De son nom complet Samuel Eto’o Fils, le natif de Yaoundé se passionne très tôt pour le football. Il connaît plus tard une carrière de footballeur professionnel auréolée de nombreuses réussites. Ancien footballeur international camerounais, Samuel Eto’o évolue au poste d’attaquant.

Après sa carrière sportive, Samuel Eto’o ne s’éloigne pas du football. Désormais engagé dans une carrière politique, l’ancien international camerounais brigue la présidence de la Fédération camerounaise de football en décembre 2021. Dans sa nouvelle mission, la légende africaine relève de nouveaux défis et manifeste encore plus sa passion pour le foot et son engagement pour le rayonnement du football africain en général et camerounais en particulier.

Émois prématurés et premiers faits d’armes en terre camerounaise

C’est au Cameroun que Samuel Eto’o passe les premières années de sa vie. Très tôt, le petit Samuel découvre sa passion pour le cuir rond. Dans les rues de Newbell, Eto’o encore jeune, fait étalage de tout son talent footballistique. Des clubs locaux le dénichent et il s’engage avec l’Union camerounaise des brasseries de Douala. Sous les couleurs de l’UCB de Douala, il découvre la deuxième division camerounaise de football.

Multiples essais en France et expériences à la Kadji Sport Academies

Les premiers pas de Samuel Eto’o en D2 camerounaise confirment son talent et renforcent son envie de faire une carrière dans le football. Durant son quinzième printemps, le jeune camerounais met les voiles sur le vieux continent. Il se propose alors au Paris Saint-Germain. Faute de papiers, les démarches n’aboutissent pas. Recalé par le centre de formation du club de la capitale, le jeune camerounais n’abandonne pas pour autant son rêve.

C’est sur cet échec que Samuel Eto’o retourne à Douala. Dans la ville économique du Cameroun, le jeune footballeur intègre la Kadji Sport Academies. Performant avec l’académie, l’attaquant est invité à des essais au Havre AC en France. Malheureusement, ces essais se soldent aussi par un échec. Persévérant, Eto’o tente encore sa chance auprès de l’AS Saint-Etienne et de l’AS Cannes, mais n’arrive toujours pas à convaincre les recruteurs.

Essai concluant au Real Madrid et premiers pas dans le football professionnel avec d’autres écuries espagnoles

En 1996, la chance tourne pour Samuel Eto’o. Si la France le rejette, l’Espagne lui ouvre grand les bras et l’accueille. Alors qu’il réalise des essais au Real Madrid, l’attaquant camerounais tape dans l’œil des recruteurs. Il signe à la maison blanche et passe la première saison (1996-1997) avec la réserve du club en raison de son jeune âge.

Samuel_Real

Le passage de Samuel Eto’o au Real Madrid n’est pas mémorable. L’attaquant camerounais ne s’impose pas et a du mal à s’exprimer sous les couleurs du club espagnol. Il ne dispute en tout que 7 matchs avec les Madrilènes et n’inscrit pas le moindre but. Durant son contrat avec la Casa Blanca, il est prêté à d’autres écuries espagnoles où il fait ses premiers pas.

Le CD Leganés pour commencer

Pour sa deuxième saison au Real Madrid, Samuel Eto’o est envoyé en prêt au CD Leganés en raison de la forte concurrence à son poste. En deuxième division espagnole, l’attaquant camerounais fait ses premiers pas professionnels. Il découvre également la Coupe du Roi. Son bilan avec le CD Leganés se résume en 4 réalisations en 30 matchs. Avec les Pepineros, Samuel Eto’o a beaucoup appris et grandi. En 2014, il confiera que son passage à Leganés était l’une des meilleures périodes de sa vie.

Bref passage à l’Espanyol de Barcelone et explosion au RCD Majorque

Toujours engagé au Real Madrid, Eto’o est prêté à l’Espagnol de Barcelone durant la saison 1998-1999. Il passe six mois dans le club, mais n’y joue qu’un seul match durant lequel il reste muet. Après cette expérience sans grand intérêt, Samuel Eto’o revient à Madrid où il reste quelque temps avant de partir en prêt au RCD Majorque.

Prêté pour six autres mois, Eto’o participe à 13 rencontres. Il signe 6 buts et convainc les dirigeants du club. Conquis, le RCD Majorque s’offre le joueur qui évoluera 4 saisons avec Los Bermellones. Le RCD Majorque révèle Eto’o à l’Europe. L’avant-centre camerounais y joue 152 matchs. Il signe 64 buts durant les saisons et entre dans l’histoire du club.

Eto’o décroche la Coupe d’Espagne avec le RCD Majorque en 2003. Il joue aussi la finale de la Supercoupe d’Espagne. Avec un total de 87 buts, le Camerounais est le meilleur buteur de l’histoire du club.

Consécration au FC Barcelone

Fort de ses accomplissements à Majorque, Samuel Eto’o pose ses valises au FC Barcelone. Son transfert, évalué à 24 millions d’euros, fait l’objet de vives négociations tendues. Sous les couleurs du FC Barcelone, Eto’o écrit les meilleures pages de l’histoire de sa carrière. En quatre saisons, il prend part à 199 rencontres et inscrit 130 buts.

Samuel_Barca

Avec les Blaugrana, Samuel Eto’o franchit plusieurs caps. Il s’impose comme l’un des meilleurs attaquants du monde et remporte de nombreux trophées. Championnat, coupe du Roi, Supercoupe d’Espagne, Ligue des Champions, Eto’o a tout gagné avec le club catalan.

Avec le technicien espagnol Pep Guardiola, Eto’o a eu des rapports conflictuels au FC Barcelone. Le coach reconnaît cependant sa place dans les succès de l’équipe et lui rend hommage des années plus tard.

C’était un joueur incroyable. Il a été très important pour ma réussite au Barça. C’est un attaquant extraordinaire, un des meilleurs que j’ai pu entraîner dans ma vie “, avait-il confié. 

Confirmation à l’Inter de Milan

En désaccord avec son entraîneur, Samuel Eto’o quitte le FC Barcelone en juillet 2009. Il rejoint l’Inter de Milan lors d’un transfert très avantageux pour le club italien. Son choix est motivé par l’invitation du Special One. Entraîneur de l’Inter a l’époque, José Mourinho a convaincu l’attaquant camerounais avec une photo du maillot de l’Inter.

Sam-Inter

À l’Inter de Milan, Samuel Eto’o confirme son rang de superstar. Il joue 102 matchs et marque 53 buts. Il remporte plusieurs titres nationaux et continentaux avec les Nerazzurri. Il remporte d’ailleurs lors de sa première saison le championnat, la coupe d’Italie et la Ligue des Champions. Après avoir réalisé le triplé avec le FC Barcelone l’année précédente, Eto’o récidive sous ses nouvelles couleurs et devient le premier joueur de l’histoire à accomplir pareille prouesse.

Les années suivantes, Samuel Eto’o se montre aussi décisif. Il participe à la conquête d’autres trophées et est vite adulé par les fans. Il quitte l’Inter Milan en 2011 auréolé de gloire et d’une plus grande renommée.

Passage en Russie et expériences en Angleterre, en Italie en Turquie et au Qatar

Lorsqu’il quitte l’Inter Milan, Samuel Eto’o s’envole pour la Russie. Il signe à Anji Makhatchkala contre 27 millions d’euros et y joue jusqu’en 2013. Il est payé 20, 5 millions par année et devient le joueur le mieux payé au monde à l’époque. L’attaquant camerounais gravit vite les échelons et décroche le capitanat lors de la deuxième saison. Il emmène ses coéquipiers dans une belle épopée en Europa Ligue, mais la compétition s’achève en huitièmes de finale pour le club russe. Avec cette écurie, Eto’o réalise de belles choses, mais ne gagne pas de trophées. Il échoue en finale de la Coupe de Russie en 2013. Le club se classe troisième en championnat et le Camerounais est désigné meilleur joueur de la saison. En 73 rencontres avec Anji, Samuel Eto’o trouve le chemin des filets à 36 reprises.

Eto'o

Lorsqu’il quitte Anzhi, Samuel Eto’o s’engage à Chelsea où il retrouve José Mourinho. En une année avec les Blues, Eto’o prend part à 35 rencontres et fait parler la poudre à 12 reprises. Il y joue d’ailleurs avec Eden Hazard en qui il a décelé un potentiel similaire à celui de Lionel Messi. “ Eden Hazard, quand je suis arrivé à Chelsea, comme je l’apprécie, je lui ai dit qu’il avait les mêmes qualités que Messi “ confie Eto’o. Moins jeune, le Lion indomptable fait face à des rumeurs et des critiques sur son âge. Eto”o se montre intelligent et performe bien pour répondre à ses détracteurs, mais les Blues ne soulèvent aucun trophée cette année.

L’année suivante, Samuel Eto’o signe à Everton. Il y passe une saison, joue 20 matchs et signe 4 buts. S’il ne se montre pas flamboyant, Eto’o marque toutefois contre Chelsea. Il est également l’auteur d’un doublé contre la formation de Burnley. Son rendement ne satisfait pas et l’attaquant a du mal à s’épanouir avec les Toffees. C’est donc logiquement qu’il met les voiles au terme de la saison.

Eto'o Chelsea

En 2015, le Lion indomptable connaît un bref passage en Italie à la Sampdoria où il marque 2 buts en 18 rencontres. Cette expérience n’est pas concluante et Eto’o quitte l’Italie. Entre 2015 et 2018, Eto’o joue en Turquie. Il évolue d’abord sous les couleurs d’Antalyaspor. Il réalise des débuts en fanfare et signe un doublé lors du début du championnat. Eto’o retrouve des couleurs et Antalyaspor sourit. Il dispute en tout 77 matchs avec l’écurie turque et marque 44 buts. Il se hisse d’ailleurs à la première place des meilleurs buteurs de l’histoire du club. La seule tâche d’encre dans son idylle avec Antalyaspor est la résiliation de son contrat et la signature à Konyaspor en 2018. Eto’o ne reste que quelques mois à Konyaspor et joue 14 matchs pour 6 buts inscrits.

C’est durant la saison 2018-2019, que Samuel Eto’o réalise le dernier acte de sa carrière. Il évolue au Qatar SC et joue 21 matchs. Auteur de 9 buts, il raccroche les crampons le 6 septembre 2019.

Samuel Eto’o, légende d’Afrique

S’il a connu plein succès dans ses différents clubs, Samuel Eto’o a également été brillant à l’international. Il est très tôt sélectionné pour rejoindre la sélection nationale. Âgé de 17 ans et 3 mois seulement, Eto’o participe à la Coupe du monde 1998. Il est d’ailleurs le plus jeune de la compétition. Il ne réalise cependant aucune étincelle jusqu’à la CAN 2000.

En phase de poule, il dispute le premier match contre le Ghana. Il participe également au deuxième match contre la Côte d’Ivoire et débloque son compteur avec l’équipe nationale. Non utilisé lors du troisième match, il se montre très décisif durant les phases finales. Il trouve le chemin des filets en quarts de finale, en demi-finale et en finale. Il participe ainsi à 5 rencontres et finit haut dans le classement des buteurs avec 4 réalisations. Le Cameroun remporte la CAN et Eto’o célèbre son premier titre international.

Samuel

La même année, Eto’o est sélectionné pour disputer les Jeux olympiques. L’attaquant reste muet jusqu’en finale où il inscrit le but de l’égalisation contre l’Espagne. Aux tirs au but, il réussit son tir et le Cameroun surclasse l’Espagne. Champion Olympique, Eto’o connaît une année 2000 faste avec la sélection.

En 2001, le buteur camerounais a l’occasion de conquérir un autre trophée. La participation à la Coupe des confédérations se solde par une élimination en phase de groupe. S’il ne marque pas durant les trois rencontres, Eto’o montre de belles choses et s’invite logiquement dans l’équipe type de la compétition.

Samuel Eto’o participe également à la CAN 2002. Moins performant, il ne signe qu’un seul but lors de la troisième journée contre le Togo. Le Cameroun se hisse en finale et remporte le trophée comme lors de l’édition précédente. Deux fois champion d’Afrique, Samuel Eto’o joue également sa deuxième coupe du monde en 2002. Les Lions Indomptables lancent leur campagne avec un match nul. Eto’o offre la victoire aux siens contre l’Arabie Saoudite lors de la deuxième journée en marquant le seul but de la rencontre. Le Cameroun perd le troisième match contre l’Allemagne et est éliminé.

L’année suivante, Samuel Eto’o et le Cameroun participent une nouvelle fois à la Coupe des confédérations. Eto’o offre la victoire aux siens contre le Brésil lors du premier match. Le Cameroun réalise un beau tournoi et se hisse en finale. Eto’o joue une demie-heure en finale, mais ne parvient pas à offrir le sacre aux Lions indomptables.

Lors de la CAN 2004, le Cameroun échoue en quarts de finale contre le Nigeria. Auteur de l’unique but des siens, Eto’o n’arrive pas à empêcher l’élimination. Les Lions Indomptables déçoivent encore et manquent de se qualifier pour le mondial 2006. La CAN 2006 voit un Eto’o en pleine forme inscrire 5 buts en phase de poule. Il finit d’ailleurs meilleur buteur de la compétition. Auteur d’un triplé contre l’Angola lors de la première journée, il marque aussi contre le Togo et le Congo. Le parcours des Lions Indomptables s’arrête malheureusement en quarts de finale aux tirs au but contre la Côte d’Ivoire.

Eto

À la CAN 2008, Eto’o performe tout aussi bien que lors de l’édition précédente. Il signe un doublé lors du premier match, marque un but lors de la deuxième journée et réalise un doublé sur pénalty lors de la troisième journée. Il inscrit 5 buts en phase de groupes et finit une nouvelle fois meilleur buteur du tournoi. Le Cameroun se hisse cette fois-ci en finale, mais perd contre l’Egypte qui l’avait battu lors de la première journée.

Les éliminatoires de la Coupe du monde 2010 sont marquées par le réalisme cynique de Samuel Eto’o. La superstar des Lions Indomptables inscrit 8 buts lors des 6 matchs et conclut sa campagne en beauté avec trois doublés lors des phases retours. La CAN 2010 se passe moins bien pour le Cameroun qui entre en lice avec une défaite. Les Lions Indomptables rugissent, tiennent leur rang et se qualifient tout de même. En quarts de finale, ils échouent encore une fois devant l’Egypte.

Lors du mondial 2010, le Cameroun perd ses trois matchs est une nouvelle fois éliminé en phase de poules, mais Eto’o signe 2 buts dans le tournoi. En 2011, Eto’o inscrit des buts lors des éliminatoires de la CAN. La fin de l’année est marquée par sa suspension après le refus de la sélection de jouer sans le paiement des primes dues.

Les Lions

Éloigné quelque temps, Eto’o retrouve la sélection, mais s’en écarte encore peu après. Fragilisé, le Cameroun manque la CAN 2013. Alors qu’il annonce sa retraite internationale en septembre 2013 après un match contre la Libye, Samuel Eto’o retrouve la tanière des Lions lors des éliminatoires pour le mondial 2014. Auteur d’un doublé contre le Togo, il participe activement à la qualification des siens.

Au mondial, le Cameroun déçoit encore une fois et se fait sortir de la compétition. Eto’o dépité, prend sa retraite international après le tournoi. Avec les Lions indomptables, Samuel Eto’o a ainsi connu différentes émotions. Il détient le record du meilleur buteur de la sélection camerounaise de football avec 56 réalisations. Il est aussi le deuxième joueur le plus capé avec 116 matchs disputés.

Récap de la carrière en club de Samuel Eto’o

Au cours de sa carrière, Samuel Eto’o a joué avec 13 clubs européens. Ses transferts dans les différentes écuries et les montants des transactions sont présentés dans le tableau ci-après.

Club de ProvenanceNouveau clubPrix transfert
Kadji Sport AcademiesReal Madrid 
Real MadridCD EspagnolPrêt
Real MadridRCD Majorque7, 2 millions d’euros
RCD MajorqueFC Barcelone24 millions d’euros
FC BarceloneInter Milan20 millions d’euros
Inter MilanFK Anji Makhatchkala27 millions d’euros
FK Anji MakhatchkalaChelseaTransfert libre
ChelseaEvertonTransfert libre
EvertonSampdoriaTransfert libre
SampdoriaAntalyasporTransfert libre
AntalyasporKonyasporTransfert libre
KonyasporQatar SCTransfert libre

Avec ces différentes écuries européennes, Samuel Eto’o participe à 762 matchs pour 387 buts.

Années de performancesClubNombre de matchsNombre de buts
1997-2000Real Madrid70
1997-1998CD Leganés304
1999Espagnol de Barcelone10
2000-2004RCD Majorque16587
2004-2009FC Barcelone199130
2009-2011Inter de Milan10253
2011-2013Anji Makhatchkala7336
2013-2014Chelsea FC3512
2014-2015Everton FC204
2015Sampdoria182
2015-2018Antalyaspor7744
2018Konyaspor146
2018-2019Qatar SC219

Total :                                                                  762                              387         

Palmarès, prix et distinctions de Samuel Eto’o

Le palmarès de Samuel Eto’o se compose de nombreux titres, distinctions individuelles et prix. Collectivement, l’ex international camerounais a remporté des trophées avec le RCD Majorque, le FC Barcelone, et l’Inter de Milan.

Dans le premier club, Samuel Eto’o gagne la Coupe d’Espagne (2003). Au FC Barcelone, le légendaire attaquant ajoute 10 trophées à son palmarès.

●     Championnat d’Espagne (2005, 2006 et 2009).

●     Coupe d’Espagne (2009).

●     Supercoupe d’Espagne (2005 et 2006).

●     Coupe de Catalogne (2004 et 2007).

●     Ligue des Champions (2006 et 2009).

Avec l’Inter Milan, Samuel Eto’o gagne 6 nouveaux titres pour renflouer son armoire à trophées déjà bien garnie.

●     Championnat d’Italie (2010).

●     Coupe d’Italie (2010 et 2011).

●     Supercoupe d’Italie (2010).

●     Ligue des Champions (2010).

●     Coupe du monde des clubs (2010).

Au RCD Espagnol, au FC Barcelone, à l’Inter Milan et à Anji Makhatchkala, Samuel Eto’o ne décroche que des médailles de finalistes et de vice champion.

Avec la sélection nationale du Cameroun, Samuel Eto’o a remporté 4 trophées et perdu deux finales. Il finit notamment :

●     champion d’Afrique (2000 et 2002) ;

●     champion Olympique (2000) ;

●     vainqueur de la Coupe LG (2011).

En 2003, Eto’o est finaliste de la Coupe des Confédérations. Il perd également la finale de la Coupe d’Afrique des Nations en 2008.

Talentueux, Samuel Eto’o a également remporté des prix et des titres individuels. Il a en outre établi de nombreux records. Ses accomplissements personnels les plus mémorables sont sa quadruple victoire du ballon d’or african (2003, 2004, 2005 et 2010), ses distinctions de meilleur buteur en Coupe d’Afrique des Nations, en Championnat espagnol et en coupe d’Italie. Il est aussi désigné meilleur joueur de nombreuses compétitions auxquelles il participe. Meilleur buteur de l’histoire de Majorque et de Antalyaspor, il est également le meilleur buteur de la sélection camerounaise de football et de la Coupe d’Afrique des Nations.

Laisser un commentaire